KYC renforcé, monnaies virtuelles : quels sont les nouveaux enjeux ?

sécurité des données

Sur le terrain, quels éléments peuvent contribuer à un KYC renforcé ?

Les obligations en matière de connaissance client connues sous l’acronyme « KYC » constituent un des piliers de la conformité et en particulier de la lutte contre le blanchiment d’argent. Dans cette optique, les établissements financiers se doivent de collecter divers éléments tels que la profession exacte, les revenus et le patrimoine du client lorsqu’il s’agit d’une personne physique. Concernant les personnes morales, des informations telles que la forme sociale, le bilan ou le compte de résultat peuvent être demandées.

Monnaies virtuelles, nouveaux circuits bancaires : quels sont les risques ?

Si les nouveaux moyens de paiement tels que les cartes pré payées, Fin Tech, Bitcoins et autres tendent à faciliter la vie du consommateur, ils présagent aussi de l’émergence de nouveaux risques. Nous nous devons d’appréhender les risques liés aux monnaies virtuelles. Il convient également de faire face à l’augmentation des « cyber risques ». Quant aux nouveaux moyens de paiement tels que les cartes pré payées – commercialisées par de nouveaux acteurs – ils doivent nous pousser à nous interroger sur des contrôles spécifiques à mettre entre oeuvre.


Camille Moreau

Chargée de conformité LAB-FT
GROUPAMA GAN VIE

Intervenante lors de la conférence EFE « LCB-FT et Compliance«  qui aura lieu les 14 et 15 décembre prochains à Paris.

Laisser un commentaire