Devenir Contract Manager – Paroles de formateur

Contract managerSeule fonction intervenant sur toute la durée du cycle de vie des conventions, le contract manager se doit, pour être efficace, d’acquérir une approche pluridisciplinaire tant en termes de compétences techniques sur ses domaines de prédilection que de savoir-être dans les relations avec les cocontractants. Par la mise en pratique de cette vision transversale, le contract management s’impose comme une activité à haute valeur ajoutée pour les organisations du secteur privé comme du secteur public.

Découvrez la vision d’Alain Bensoussan, Avocat à la Cour d’appel de Paris, fondateur du cabinet Alain Bensoussan Avocats Lexing et formateur du cycle certifiant – contract manager  chez EFE.

Le contract management est un processus qui permet de maximiser les résultats tout en minimisant les risques. Recherchant l’optimisation du contrat, le contract manager vient compléter la stratégie du juriste d’entreprise, dans le cadre d’une approche plus opérationnelle. Cela nécessite non seulement une bonne connaissance des différentes architectures contractuelles et de leur cadre juridique, mais également le recours à de bonnes pratiques pour administrer et exécuter au mieux les contrats, en particulier lorsqu’ils sont complexes.

Le cycle certifiant « contract manager », à l’approche résolument pratique, est axé sur les fonctions et les qualités attendues du contract manager. Il fournit aux acteurs les facteurs clé de succès du contract management. Exposant et détaillant les outils et les bonnes pratiques en termes d’exercice professionnel en mettant en exergue la plus-value que le contract manager doit pouvoir apporter dans le cadre d’un projet, ce cycle permet au contract manager d’assumer pleinement le rôle et les missions de cette fonction.

Après avoir dressé une cartographie des principaux risques liés à tous projets d’envergure, cette formation aborde la méthodologie propre au contract manager.

Nombreuses sont les réalités pratiques qui peuvent conduire à des difficultés, voire même à l’échec du projet, souvent coûteux pour les parties. A titre d’exemples tirés de notre expérience, les projets mal pilotés sont souvent :

  • entravés par des décisions non prises à temps ou non prises du tout ;
  • confrontés à des erreurs de compréhension des obligations contractuelles et des responsabilités attachées ;
  • freinés par des mauvaises analyses ou des désaccords conduisant à des escalades inappropriées ;
  • ou encore, gênés par la mauvaise mesure de la performance et des niveaux de qualité de service.

Face à ces risques, le cycle certifiant présente tous les outils à la disposition du contract manager et notamment :

  • le dossier de négociation pour disposer des bons leviers au bon moment ;
  • le dossier d’implémentation contractuelle (RACI, gestion de projet) ;
  • la cartographie des risques d’un projet ;
  • le dossier de risques mis à jour tout au long du projet ;
  • le dossier de griefs lorsque des risques se réalisent avec plan d’action associé ;
  • le dossier de préjudice pour disposer des éléments clés chiffrés et documentés, le cas échéant.

Cerner le déroulé d’un cycle contractuel par l’étude de ses phases et des principaux risques associés, découvrir les missions du contract manager et les outils et processus à sa disposition, maîtriser les bonnes pratiques en matière de transfert de la connaissance contractuelle et de gestion des évolutions, identifier les principales dérives d’un cycle contractuel complexe et interagir avec les experts de la gestion de contrat en vue d’être associé à la stratégie d’optimisation du cycle : autant d’objectifs poursuivis tout au long de ce cycle certifiant.

Pour en savoir plus, n’hésitez plus et découvrez le programme de ce cycle certifiant !

Avis d’expert : « cycle certifiant – contract manager »

Avocat à la Cour d’appel de Paris, fondateur du cabinet Alain Bensoussan Avocats Lexing, expert en droit des technologies avancées, Alain Bensoussan a très tôt assisté ses clients, non seulement dans la négociation de leurs contrats mais aussi dans leur mise en œuvre, en tant que contract manager externe.

Laisser un commentaire